Comparatif 2018 des meilleures élagueuses (Tests & Avis)

Avoir du jardin, c’est génial, mais l’entretenir, c’est parfois un peu moins sympa. Le jardinage, c’est une passion pour certains, mais il faut être correctement équipé. Sur ce site, je vous propose de découvrir tout ce qu’il faut savoir sur l’élagueuse, ou la tronçonneuse élagueuse.

Pour vous aider à bien choisir, je vous propose directement une sélection des meilleures élagueuses à perche pour particulier, et un petit comparatif pour comprendre rapidement les différences de chaque produit. Plus bas, je vous en dis un peu plus sur cet outil, et sur l’élagage.

Comparatif 2018 des meilleures élagueuses

Référence GreenWorks 720 Watts Black & Decker GPC1820LB GT Garden Thermique Bosh Keo
test-greenworks-tools-elagueuse avis Black Decker GPC1820LB test elagueuse-gt-garden-thermique-fr test-complet-bosch-elagueur-fil-keo
Type Tronçonneuse élagueuse sur perche Tronçonneuse élagueuse sur perche Perche élagueuse Élagueur
Fonctionnement Électrique filaire Électrique batterie Thermique Électrique batterie
Taille de perche max. 2,44 m 2,92 m 4,15 m Pas de perche
Notre note
Prix €€€ €€ €€€ €€

Ma sélection des meilleures élagueuses en 2018

GreenWorks 720 Watts : Le top en filaire

test-greenworks-tools-elagueuseCette élagueuse à perche filaire électrique est un excellent outil. Elle est d’abord très bien conçue, avec des matériaux à la fois légers et robustes. Avec seulement 4 kg sur la balance, elle est assez légère à manipuler. Grâce à sa rallonge, la perche se détend jusqu’à 2,44 m. On va ainsi pouvoir couper jusqu’à 4 m de haut sans le moindre problème.

L’ergonomie est très bonne, avec un interrupteur de sécurité bien placé, et une gâchette qui tombe bien sous le doigt. Son seul défaut est finalement qu’elle soit filaire, mais cela permet de ne pas dépendre d’une batterie, et d’avoir toujours la même puissance.

La puissance est effectivement bien au rendez-vous, et le guide de 20 cm nous permet de découper des diamètres de 15 cm sans le moindre problème. Un système de lubrification automatique permet d’avoir une chaîne toujours parfaitement huilée pour un travail efficace. C’est vraiment un outil complet et performant que je ne peux que conseiller. Cliquez ici pour lire mon avis complet.

GreenWorks 720 Watts

Un outil efficace et agréable d'utilisation


Black & Decker GPC1820LB : Le top sur batterie

avis Black Decker GPC1820LBCette élagueuse sans fil n’a probablement que des qualités, et se montre parfaite pour un travail d’appoint, afin de tailler ponctuellement quelques arbres du jardin. L’outil n’est pas lourd du tout, avec moins de 4 kg, et la perche s’allonge de manière télescopique jusqu’à prés de 3 m. On va pouvoir ainsi atteindre des branches suffisamment hautes, et tailler sans se fatiguer.

La qualité de fabrication est très sérieuse, comme souvent chez Black&Decker. La lame en acier est robuste, et le corps en plastique ou la perche en aluminium sont également très solides. La prise en main est vraiment agréable, ce qui est forcément un plus pour les jardiniers débutants. Léger et sans fil, cet outil nous suit partout très facilement.

Du côté de la puissance, c’est tout à fait correct pour découper des branches de 10 à 15 cm de diamètre. On travaille un peu moins vite qu’avec l’outil brancher sur secteur au-dessus, mais ça reste très satisfaisant pour un outil fonctionnant sur batterie. Pour le prix, c’est un super outil, dont on ne regrettera absolument pas la commande. Suivez ce lien pour lire mon avis complet.

Black&Decker GPC1820LB

Un outil léger et très agréable à utiliser


Élagueuse GT Garden Thermique : Petit prix pour du thermique

test elagueuse-gt-garden-thermique-frUn outil thermique va nous offrir généralement plus de puissance, mais coûte en principe assez cher. Ici, GT Garden nous propose une élagueuse thermique avec un moteur puissant de 3 CV, à un prix vraiment très concurrentiel. Ça coupe vite et bien, ce qui nous permet forcément de gagner du temps dans notre entretien du jardin.

En contrepartie, avec plus de 9 kg, l’outil est assez lourd et donc on se fatigue plus vite. On apprécie en revanche de ne pas avoir de câble derrière nous, et de pouvoir travailler ainsi facilement dans tout le jardin, sans avoir besoin de faire suivre une rallonge. La prise en main est assez simple, et avec ses deux rallonges, la perche peut se déployer jusqu’à 4,15 m. On pourra ainsi découper jusqu’à plus de 5 m, en gardant les pieds sur terre.

La qualité de fabrication est correcte, sans être exemplaire, mais pour le prix, en thermique, ça reste très satisfaisant. Si vous souhaitez réellement une élagueuse thermique et que votre budget est limité, alors vous allez probablement apprécier cet outil. Cliquez ici pour lire mon avis complet et détaillé.

Élagueuse GT Garden Thermique

Un outil puissant et efficace


 

Élagueur Bosh Keo : L’outil compact pour les petites découpes

test-complet-bosch-elagueur-fil-keoC’est ici un outil assez particulier en jardinage. Ce n’est pas une élagueuse à perche, mais simplement un outil électroportatif que l’on peut utiliser à une main, pour couper des branches de petit diamètre. Il s’agit réellement d’un outil sympa et pratique dont la prise en main est immédiate. On pourra toujours monter à l’échelle ou à l’arbre pour découper en hauteur, l’outil pesant moins d’un kilo, il n’est pas contraignant à manipuler.

Une griffe de maintien permet de bloquer la branche lors de la découpe, et ainsi de couper avec une main. L’autre main pourra alors servir à se maintenir en équilibre. L’utilisation de cette griffe n’est pas simple au départ, et pas adaptée à toutes les situations, mais elle peut s’avérer très utile.

Petit regret simplement au niveau de la batterie, qui a une autonomie relativement correcte pour ce type d’application, mais qui n’est pas amovible. C’est un outil qui est en revanche polyvalent, puisqu’on pourra acheter des lames pour découper différents types de matériaux. Pour le prix, cet élagueur est forcément un très bon achat. Cliquez ici pour lire mon avis complet.

Élagueur Bosh Keo

Un élagueur compact et pratique à utiliser


Pourquoi s’équiper d’une élagueuse ?

Avez-vous des arbres ? Oui ? Alors vous avez déjà votre réponse. Un arbre doit être élagué entre 2 fois par an et 1 fois tous les 2 ans, selon le type d’arbre. Il en va de sa santé et de son esthétisme. Exactement comme pour vos cheveux finalement, qui retrouvent de la force lorsqu’ils sont coupés, les branches des arbres réclament un certain entretien.

Si les professionnels travaillent généralement à la tronçonneuse, et grimpent aux arbres ou aux échelles avec agilité, les particuliers n’ont pas l’expérience et la maîtrise pour en faire autant. L’élagueuse vous permet de rester au sol, et ainsi de prendre le moins de risques possibles.

En effet, surtout lorsqu’on n’a pas l’habitude, monter à une certaine hauteur avec une tronçonneuse entre les mains, c’est se lancer dans une manœuvre particulièrement hasardeuse. La perche de l’élagueuse n’est pas forcément toujours simple à manipuler, mais elle est bien plus sécurisante pour l’utilisateur.

Les différents types d’élagueuse

On trouve principalement 3 types d’outils portant cette dénomination. Il y a tout d’abord l’élagueur, qui est un petit outil sans perche permettant de travailler sur des arbustes ou des haies. Il y a ensuite la tronçonneuse élagueuse, et la perche élagueuse, qui vont permettre de travailler sur les hauteurs, sans que nos pieds ne quittent le sol.

L’élagueur

Il s’agit d’un outil mécanique ou électroportatif. Il peut se présenter sous la forme d’une grande pince à long manche, dont l’amplitude permet de décupler la force de l’utilisateur qui peut ainsi couper des branches sans trop forcer.

Pour l’élagueur électroportatif, il se présente plutôt sous la forme d’une scie. Cet outil s’utilise généralement pour des découpes de petit diamètre. On pourra grimper à l’arbre ou à l’échelle grâce au poids très contenu et à la maniabilité de l’objet.

La perche-élagueuse

Elle permet de travailler depuis le sol. Son point fort est son moteur placé au niveau de la poignée. Ainsi le poids est en bas, au niveau de l’utilisateur. En haut, à l’autre bout de la perche, le guide équipé de la lame est plus léger. La machine est alors plus simple à utiliser et plus facilement manipulable.

On trouve des perche-élagueuses thermiques ou électriques sur secteur. L’arbre d’entraînement est très long, du moteur jusqu’au système de coupe, et donc il y a une perte de puissance qui ne permet pas d’adapter cet outil avec une batterie.

La tronçonneuse élagueuse sur perche

Il s’agit ici d’un outil plus léger, mais avec le moteur en haut de la perche, ce qui rend parfois l’utilisation délicate. On travaille depuis le sol, grâce à la perche spécifique pour ce type d’outil. Il y a un dispositif de fixation propre pour chaque tronçonneuse, et un déport de commande sur une poignée.

Ce type d’outil est souvent électrique, parfois sur secteur, mais également beaucoup sur batterie. Le moteur électrique étant plus léger, l’outil devient alors agréable à manipuler. La batterie est un peu lourde, mais on la retrouve en bas, derrière la poignée. Ainsi, le poids est bien réparti. Cet outil est à mon avis le plus pratique et le moins onéreux pour les particuliers, c’est d’ailleurs généralement la tronçonneuse élagueuse qui est proposée par les professionnels du jardinage.

black decker GPC1820lb avis

 

Pourquoi élaguer les arbres ?

L’élagage fait partie de la routine d’un jardinier. On va devoir élaguer avec une fréquence plus ou moins élevée les arbres et les végétaux. C’est une réflexion sur l’aspect de l’arbre, sa croissance, son état phytosanitaire, et bien évidemment son intégration dans le paysage.

On pourra élaguer pour s’assurer d’un développement aussi harmonieux que possible de notre arbre et le guider vers la forme qu’on souhaite lui donner. L’élagage permet aussi de dégager le tronc avant d’abattre l’arbre.

Cela dit, l’élagage est principalement destiné aux végétaux que l’on souhaite conserver. En respectant une certaine coupe, on va maintenir sa forme naturelle, préserver la bonne qualité du bois, garder l’arbre en bonne santé, et contenir la taille des végétaux dont la croissance est rapide.

Différences entre l’élagage d’un arbre et d’un arbuste

Selon que l’on s’attaque à un arbuste ou bien à un arbre, les techniques d’élagage seront différentes. Il faut donc tout d’abord être capable de différencier les deux avant de débuter notre travail.

Caractéristiques de l’arbuste

L’arbuste est comme l’arbre un végétal ligneux. Cependant, il va favoriser la croissance des bourgeons à la base, ce qui aura pour effet de produire un port buissonnant, que l’on nomme basitonie.

L’élagage va alors consister en un entretien, où on vient couper les vielles branches pour favoriser l’évolution des nouvelles pousses depuis la base du tronc, voir même dans certains cas, directement depuis la souche.

Caractéristiques de l’arbre

L’arbre est donc aussi un végétal ligneux, mais il possède des caractéristiques propres et différentes de l’arbuste. Il va choisir d’alimenter et de faire évoluer en premier les pousses proches de la cime, ce qui a pour effet de laisser le tronc plus libre, tout en gagnant en hauteur. On parle ici de l’acrotonie.

C’est pareil pour chaque branche, dont les ramifications seront toujours plus longues à leur extrémité plutôt qu’à leur base. Ainsi, les branches les plus basses, qui jouiront de moins de soleil, finiront par dépérir, en séchant et en tombant toutes seules avec le temps.

greenworks 720 watts

Différents types d’élagages

L’élagage de forme

Ce type d’élagage consiste au respect des caractéristiques de l’espèce en question. On va ainsi tailler d’une façon précise pour aider le végétal à se développer aussi naturellement que possible. L’arbre à soi sera par exemple taillé en parasol, alors qu’un peuplier va prendre une forme en cône. Bien évidemment, il faudra se renseigner sur chaque arbre avant de le tailler, pour lui permettre d’être aussi beau que possible.

Élaguer pour la santé et la beauté des végétaux

Pour prendre soin d’un arbre, il faut l’élaguer. On fera du bien à notre végétal en le débarrassant de ses bois secs ou malades. Il sera également préférable de couper de manière nette là où une branche a été cassé. La coupe nette permet une cicatrisation plus rapide et plus propre.

Enfin, l’arbre souffre parfois de son propre poids, et il n’est pas rare de voir dans la nature une belle branche casser sous le poids de sa ramure. On élague alors pour permettre à l’arbre de respirer et on verra la branche remonter alors immédiatement vers le haut.

Élaguer pour conserver un bois de bonne qualité

Lorsqu’on souhaite exploiter le bois des arbres, il faut faire en sorte de préserver sa qualité. C’est notamment le cas pour la sylviculture. L’élagage est alors nécessaire pour que le bois ne sèche pas, ni ne pourrisse. Des techniques spéciales sont utilisées selon l’âge et la taille du végétal en question.

Élaguer pour éviter que des végétaux à croissance rapide ne prennent trop de place

Ce type d’élagage est forcément très répandu, notamment pour la taille des haies. La première raison est bien sûr esthétique. Afin d’harmoniser la couronne et de donner une forme à notre végétal, on va l’élaguer pour qu’il soit visuellement agréable dans notre jardin. C’est également pratique, notamment pour préserver une vue vers un paysage, ou bien pour éviter que la piscine ne soit trop à l’ombre.

C’est aussi obligatoire, puisqu’il y a des normes et des obligations légales concernant la réglementation de l’élagage, sur lesquelles je reviens un peu plus bas.

Élaguer pour un abattage

Il arrive parfois que l’on doive se séparer d’un arbre. Il sera alors toujours nécessaire de correctement l’élagueur, totalement, avant la coupe. Pour les arbres les plus imposants, on parle de démontage. Il y aura alors généralement, un élagage pour faire tomber toutes les branches, puis l’abattage, un ébranchage au sol, un débitage pour évacuer le tronc et enfin un dessouchage ou déracinement pour évacuer les racines.

Réglementations liées à l’élagage

On trouve différentes lois qui nous obligent tout d’abord à respecter une certaine distance pour planter nos haies ou nos arbres. Il faudra ensuite entretenir nos végétaux pour sécuriser des infrastructures proches, et ne pas déranger les voisins ou les usagers des alentours. Cette réglementation existe notamment pour prévenir quelques risques liés aux arbres, à savoir :

  • Chutes de branches ou d’arbres sur les véhicules ou les personnes empruntant les routes.
  • Problème de visibilité pour le réseau routier ou les voisins.
  • Gênes dans le fonctionnement des infrastructures, telles que les lignes téléphoniques ou électriques, le blocage d’une route ou encore une dangerosité pour les lignes aériennes.

Quelques obligations à connaître

Voici les règles principales que tout particulier possédant un jardin et quelques arbres ou haies doit connaître :

  • Le propriétaire doit couper les branches des arbres, des arbustes ou des haies qui dépassent chez son voisin, au-delà de la limite de séparation des parcelles de terrain.
  • Le voisin n’a pas le droit de couper les branches qui dépassent sans l’accord du propriétaire du végétal. Il peut en revanche réclamer qu’elles soient coupées si elles dépassent la limite de séparation des parcelles, et cela même si la coupe risque de provoquer la mort du végétal.
  • Pour une location, tous les frais d’entretien et d’élagage sont à la charge du locataire. Dans le cas où on voisin souhaite que des branches soient coupées, il devra cependant se tourner vers le propriétaire.